6 mars 2014, par Barbara Ben Hamadi

Une entrée remarquée à l’Elysée pour Crossing-tech

Présidence James Nauffray Alp ICT

Le lundi 17 février passé, le président de la République française François Hollande a invité à l’Elysée 34 patrons d’entreprises internationales à prendre part au Conseil Stratégique de l’Attractivité. Parmi elles, Nestlé, Volvo, Bosch et… Crossing-Tech. Retour sur cette expérience rare dans la vie d’un entrepreneur par l’interview de James Nauffray, CEO de Crossing-Tech.

James Nauffray  LinkedIn photo profilRacontez-nous cette expérience rare de la vie d’une entreprise suisse.

Ce fut un grand privilège de pouvoir participer à un tel évènement entouré d’autres entreprises suisses comme Nestlé, WEF et Adecco. Mais également aux côtés de 33 grands capitaines d’industrie comme Intel, Siemens, Solvay, Bosch, Volvo, Samsung, Kubota, General Electric… Crossing-Tech était clairement le petit poucet au milieu de ces grands groupes, c’est pourquoi ce fut un réel privilège pour nous, d’autant plus qu’une nouvelle séance de travail va se renouveler dans 6 mois. J’ai éprouvé une grande fierté à représenter le savoir-faire technologique suisse et l’EPFL (Lausanne) que j’ai cité en exemple comme écosystème du futur avec les ingrédients du succès d’aujourd’hui et de demain.

Quelles sont les retombées associées?

Une plus grande visibilité pour Crossing-Tech et des contacts privilégiés avec les ministres concernés pour explorer des axes de coopération mais également avec les présidents de grands groupes avec lesquels des partenariats technologiques et commerciaux peuvent se tisser. La reconnaissance de l’expertise, de l’excellence et du potentiel d’innovation de Crossing-Tech, à un échelon international, mais aussi une vision particulière du futur des systèmes d’informations. 

Quels ont été les éléments clé de cette visite?

Peut-être la vraie première étape d’un processus ou la France comprend que :

- l’ouverture sur beaucoup de plans est devenue indispensable pour garder une place de choix sur l’échiquier mondial,
- l’innovation coopérative est à la base de la création de valeur,
- elle a besoin du Monde et des capitaux étrangers pour donner à ses ambitions les moyens de se diriger vers le changement.

Comment s’est déroulée cette journée?

Remarquablement bien, avec de vrais débats de fonds animés sans tabous, ni faux-fuyants par des ministres conscients, volontaires et compétents. Tout a pu se dire très librement quant aux améliorations voire aux changements drastiques à apporter pour amener la France vers plus de compétitivité et d’attractivité. Tous les patrons de groupe autour de la table ont joué le jeu avec sincérité et transparence. Il n’y a pas eu de débat convenu, mais des échanges vrais et constructifs.

Pourquoi Crossing-Tech a été invitée?

Crossing-Tech a été retenue grâce au sponsoring de Fleur Pellerin (Ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Économie numérique) et de son cabinet, et pour je pense les critères suivants :

-  Je suis Français et CEO d’une entreprise suisse sélectionnée en 2012 et 2013 dans le TOP 100 des compagnies les plus innovantes au monde

- Crossing-Tech a conclu un partenariat avec l’Association des banquiers allemands en 2013, pour proposer une alternative technologique aux banques publiques germaniques face aux problèmes de contrôle des risques, de la fraude et de la conformité légale. Avec notamment la possibilité de placer des « coupe-circuits » aux robots plaçant en automatique et en masses considérables les ordres en bourse (sujet vu comme assez crucial par l’administration française)

- Les innovations logicielles récentes sur notre plateforme Connectivity Factory™ et résultant pour certaines de la collaboration avec le laboratoire RISD de Joseph Sifakis situé à l’EPFL (Lausanne). Ce professeur est connu mondialement pour ses travaux (prix Turing en 2007) et est le créateur du laboratoire VERIMAG à Grenoble.

Propos recueillis par Leïla Khédari (Crossing-tech) et Barbara Ben Hamadi (Alp ICT)

Interview pour “64-Le monde en français” sur TV5 Monde (vidéo ici voir reportage à 14’10)



Interview donnée pour le “Journal 12:45″ sur la chaine RTS