1 novembre 2013, par Eugène Schön

Le secteur financier pèse pour un dixième du marché IT

Finance & ICT

Les plus grands contributeurs de dépenses IT dans le monde sont à chercher dans la finance, notamment les banques et les assurances, selon une étude d’IDC.

A lui seul, le secteur financier aura dépensé 430 milliards de dollars pour l’IT en 2014, selon une étude d’IDC sur les dépenses mondiales dans ce domaine. Les banques sont les plus gros contributeurs avec quelques 215 milliards investis, soit deux fois plus que les sociétés d’investissement. Les assurances auront, elles, dépensé 100 milliards. L’Amérique du Nord représentera à elle seule la moitié des capitaux des sociétés d’investissement.

Le secteur des assurances est à surveiller avec attention, selon IDC. «Le marché croît, mais nous pensons que les assureurs continueront de rester prudents pour leurs dépenses IT. Avec la nécessiter de réinventer et de simplifier les processus business pour réduire les coûts, leurs clients demandant des solutions sur mesure, et des vendeurs qui souhaitent un soutien de leur agence, la demande en informatique ne peut pourtant que s’intensifier. Nous nous attendant à une augmentation annuelle de 4% jusqu’en 2017», explique Li-May Chew, directeur associé de recherche chez IDC Financial Insights.

Dans une étude publiée cet été, Gartner parvenait aux mêmes conclusions, et chiffrait le poids du secteur financier à 11% des investissements totaux dans l’IT, qui approcheront les 3900 milliards de dollars l’an prochain.

Les pays émergents devraient connaître une hausse plus importante de leurs dépenses que l’Europe et les Etats-Unis (7% contre 5%).

ICTJournal le 25.10.2013

Réponse

*

Commentaire(s)

  1. On the 11 novembre 2013, helvetica said:

    Intéressant.
    C’est vrai que les technologies de l’information ne sont qu’à leurs débuts, mais elles représentent un énorme potentiel de business, et ce, non seulement pour les banques-assurances.