30 octobre 2013, par Eugène Schön

Les cyber-attaques se multiplient en Suisse

Hacker_AlpICT_blog

La Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sécurité de l’information, MELANI, a recensé la plus grave attaque DDoS de l’histoire d’internet. Les CMS et les téléphones portables sont aussi visés, selon ce rapport.

MELANI, la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sécurité de l’information de la Confédération, publie son 17ème rapport semestriel, concernant les premiers six mois 2013. Si la période a été marquée par les révélations d’Edward Snowden concernant les écoutes et la transmission de données personnelles à la NSA, la centrale alarme sur un autre point. En effet, des attaques «massives» DDoS (déni de service distribué) ont été constatées et ont immobilisés un bon nombre de sites web, comme Spamhaus, une organisation à but non lucratif, qui a subi «une des plus graves attaques DDoS de l’histoire d’internet», selon MELANI.

Mais les attaques ont aussi touchés les serveurs. Switch constate que des serveurs DNS ont été détournés. Le rapport indique quelles sont les mesures à prendre pour parer à ce genre d’abus.

Téléphones mobiles ciblés

Les virus ne sont désormais plus chasse gardée des ordinateurs, puisque la présence des premiers chevaux de Troie et maliciels a été constatée sur des appareils mobiles. L’OS Android est la plus touchée. Les attaques visent avant tout les activités d’e-banking.

MELANI publie onze recommandations pour mieux protéger ses appareils électroniques, notamment contre les systèmes de contrôle industriels. Ces systèmes seraient trop vulnérables et accessibles via internet. Enfin, les CMS, s’ils permettent à tout un chacun de créer son site internet, se révèlent également être des nids à faille, et il convient de les utiliser avec précaution.

ICTJournal le 29.10.2013

Mots-clefs: ,