6 mai 2013, par Eugène Schön

CA Technologies investit dans le fonds pour start-up de l’EPFL

Signature partenariat CA Technologies - EPFL (source CA Technologies)

L’EPFL reçoit une aide de CA Technologies pour promouvoir l’innovation et soutenir les start-up dans le cadre du programme Les Innogrants. Pendant les cinq prochaines années, CA Technologies apportera une enveloppe à six chiffres.

CA Technologies annonce avoir initié un partenariat de cinq ans avec l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) pour promouvoir et soutenir des projets de start-up innovants. Au cours de cette période, CA Technologies apportera à l’EPFL chaque année un montant à six chiffres. Ces fonds seront attribués au programme «Les Innogrants».

Créé en 2005, ce programme a pour objectif de permettre aux collaborateurs et étudiants de l’EPFL qui ont un projet de start-up de prendre le temps de le développer tout en s’assurant un revenu minimum durant cette période. Depuis sa création, ce programme a permis la création d’une trentaine de start-up dans les domaine des sciences de la vie, des micro- et nanotechnologies et dans les technologies de l’information. Soumis à la décision de la direction du fonds «Les Innogrants», les projets doivent clairement mettre l’accent soit sur un produit, soit sur un service et reposer sur une vision à fort impact et porteuse d’avenir.

Marco Comastri, president et general manager de CA Technologies EMEA, s’est déclaré satisfait de ce partenariat: «C’est une situation gagnant-gagnant pour les deux parties. Grâce à notre soutien financier, l’EPFL va pouvoir réaliser les projets de jeunes gens innovants, des projets qui n’auraient pas vu le jour autrement. Cela aide non seulement la Suisse à rester un centre technologique, mais aussi à développer de jeunes talents, qui sont très demandés dans notre branche technologique.»

CA Technologies soutient des projets similaires dans d’autres universités notamment aux Etats-Unis. Ces projets sont tous dédiés à l’innovation et au développement technologique.

ICTJournal le 2.05.2013