22 février 2013, par Barbara Ben Hamadi

Les entreprises suisses pionnières du BYOD

Mobile marché suisse Alp ICT

90% des entreprises suisses indiquent qu’au moins la moitié de leurs collaborateurs utilisent leurs propres appareils mobiles. Pour profiter de cette tendance, 57% d’entre elles ont revu au minimum deux de leurs processus métier, indique Avanade dans une étude. 

90% des entreprises suisses indiquent qu’au moins la moitié de leurs collaborateurs utilisent leurs propres appareils mobiles. Cette proportion représente le double du même phénomène observé à l’échelle internationale, relate une étude d’Avanade. En effet, globalement, on compterait uniquement 42%  d’organisations où la moitié ou plus des employés recourent à leurs terminaux mobiles personnels. Néanmoins, l’utilisation du modèle BYOD dans les entreprises n’est pas exempt de difficultés. 50% des firmes helvètes a indiqué que l’adoption de cette pratique conduit à des difficultés supplémentaires et elles sont 44% à considérer l’introduction d’une bonne gouvernance et sécurité IT comme un défi. Avanade a mené cette étude avec le cabinet américain de recherche de marché Wakefield Research auprès de 600 décideurs informatiques  répartis dans 19 pays.

Changements dans les processus métiers

Si les entreprises veulent profiter des changements des processus et des modèles de travail induits par les terminaux mobiles, elles doivent revoir leur façon de fonctionner pour en bénéficier, estime Avanade. Ainsi, au total 57% des sociétés suisses auraient ainsi modifié au minimum deux de ses processus. De manière plus détaillées, ce sont avant tout les processus de vente et de marketing qui ont été revus (auprès de 43% des entreprises). Viennent ensuite les processus de gestion IT (auprès 29% des entreprises) et d’autres domaines comme le service et le support client, le recrutement et le développement de produit qui ont entre les trois ont été également réalisés auprès de 29% des entreprises du pays.

ICTjournal, 19.02.2013