20 août 2012, par Eugène Schön

Twitter sera plus restrictif sur son exploitation par les applications tierces

Twitter

Twitter a annoncé de nouvelles restrictions pour les développeurs d’applications tierces exploitant ses données. La start-up suisse Sobees/Newsmix.me ne s’en émeut pas.

Twitter a annoncé aujourd’hui sur son blog qu’une nouvelle version de son API allait sortir dans les prochaines semaines, avec pour conséquence de nouvelles restrictions pour les développeurs d’applications tierces exploitant ses données. Ces restrictions touchent premièrement l’authentification des applications, qui dorénavant sera obligatoire pour toute requête. Deuxième aspect, Twitter va également limiter le nombre de requêtes par heure et par type de requête provenant d’applications tierces. Enfin, l’élément risquant d’entraver le plus les développeurs réside dans l’adoption par Twitter de nouvelles «Developer Rules of the Road», qui rendent désormais obligatoires ce qui n’étaient jusqu’à présent que des recommandations au sujet du design des interfaces faisant apparaître des tweets.

Selon les commentaires du site Gigaom, ces changements semblent globalement traduire la volonté de Twitter de restreindre les applications n’apportant pas de réelle valeur ajoutée au réseau social. En revanche, les apps se focalisant sur l’analyse des tweets, ou qui promeuvent les comptes d’entreprises (Social CRM) devraient être moins inquiétées.

Les réactions de la start-up suisse Sobees/News.me

Potentiellement concernées, les apps de la start-up lausannoise Sobees/Newsmix.me, qui offre un service d’agrégations de feeds issus des contacts (Sobees) et une application de feed media identifiés par thèmes (Newsmix), ne devraient pas être affectés dans une trop forte mesure. Contacté par notre rédaction, son CEO François Bochatay nous a expliqué être principalement concerné par les nouvelles règles sur le design des interfaces, qui à son avis compliquera l’utilisation de ses apps par les non-utilisateurs de Twitter. Ces derniers seront en effet redirigés vers un environnement avec lequel ils ne sont pas familiers. François Bochatay nous a par ailleurs confié qu’avec ces nouvelles règles, «Twitter entend dépasser son simple rôle d’infrastructure pour devenir une plateforme media. En conséquence, nous allons intensifier notre prospection vers des sites plus ouverts et moins contraignants».

ICTJournal le 17.08.2012

Réponse

*